06 07 10 09 66    contact@limousinprosolutions.fr

La prévention des risques, un retour sur investissement responsable

Voici un extrait de publication de l'INRS relatif au retour sur investissement que constitue la prévention des risques dans le domaine professionnel : de nombreux avantages sociaux, analytiques, réglementaires, organisationnels et fonctionnels, mais également économiques et financiers dégagés et acquis sur le long terme au bénéfice de l'entreprise, de ses salariés et de ses dirigeants.

 

La prévention, facteur de performance des entreprises

Parce qu’elle favorise des modes de production et une organisation plus efficaces et qu’elle prend en compte l’environnement de travail, la prévention des risques professionnels constitue un levier de performance pour l’entreprise. Trois questions à Pierre Canetto, expert à l’INRS, pour mieux comprendre cette synergie.

L’idée selon laquelle la prévention améliore la performance des entreprises fait-elle son chemin ?

Disons que de plus en plus d’entreprises en sont convaincues. Il reste que la prévention des risques professionnels est encore souvent vécue comme une charge financière, notamment chez les très petites entreprises, préoccupées par des problématiques économiques de court terme. Les arguments ne manquent pourtant pas. C’est dans la sphère économique que les apports de la prévention ont tout d’abord été mis en évidence. En investissant dans la prévention, on limite en effet les coûts directs (indemnisation des victimes) mais aussi indirects (retards, désorganisation, absentéisme, recours à un sous-traitant, etc.) liés au sinistre. Pour autant, la performance d’une entreprise va au-delà de cette économie chiffrable sur une action circonscrite. Elle s’inscrit dans un environnement aux influences multiples : exigences industrielles, économiques, sociétales, environnementales et réglementaires. De même, les acteurs impliqués sont nombreux : clients, actionnaires, fournisseurs, société civile, etc. Or, de par ses caractéristiques, la prévention est justement à même de fournir des leviers de progrès pour chaque composante de cette performance, y compris en termes de productivité et de qualité de vie au travail.

De quelle façon ?

En contribuant à la recherche de procédés plus sûrs faisant appel aux technologies les plus récentes, la prévention met en avant des modes de production plus efficaces qui conduisent à des produits de meilleure qualité. Parce qu’elle repose sur des approches collectives de résolution des problèmes et s’attache à l’analyse du travail réel, elle amène également à la mise en œuvre d’organisations du travail adaptées aux situations vécues sur le terrain, donc plus efficaces. Etant placée au carrefour de questions sociales (réglementation, santé et sécurité, pratique du dialogue social, etc.) la prévention concourt aussi à répondre aux exigences adressées à l’entreprise par le monde global qui l’entoure. En outre, elle place l’humain au cœur du travail, ce qui favorise la motivation des salariés ainsi que le développement du savoir et des compétences, garants de la nécessaire adaptation des entreprises. Enfin, elle intègre la pratique de prévision des aléas, d’où une meilleure anticipation des risques toujours plus présents dans le monde mouvant d’aujourd’hui. Ainsi, la prévention porte naturellement dans ses méthodes et dans sa vision du travail des leviers d’amélioration de la performance globale d’une entreprise, et ce, de manière durable.

Ces arguments peuvent-ils convaincre les entreprises ?

Les entreprises sont prêtes à recevoir ce discours. Ce qui leur manque, c’est un argumentaire construit qui formalise ce que beaucoup sentent intuitivement. Il faut donc communiquer. Un panorama des différentes approches sur ce sujet vient ainsi d’être publié. Complémentaire, le dossier de la revue Hygiène et sécurité du travail illustre ces concepts avec des exemples d'actions permettant d'objectiver la participation de la prévention à la performance de l’entreprise. Au-delà du discours, il faut des retours d’expérience pour illustrer cette dynamique vertueuse. C’est l’un des objectifs du projet national lancé cette année par les Caisses du réseau prévention et l’INRS. Sur les 4 années à venir, un groupe de travail va réaliser des expérimentations en entreprise en les accompagnant dans leur démarche d’amélioration de la performance. Ces travaux nous permettront d’harmoniser nos méthodes liées à cette approche et d’établir un référentiel commun pour communiquer et agir auprès des entreprises.

SST Prévention risques professionnels santé sécurité au travail performance retour sur investissement rentabilité productivité qualité de vie au travail absentéisme